Marché en expansion aux USA et nouveaux pays prioritaires

03 juil.

2015

Chiffre d'affaires et résultat en hausse chez Schubert

Crailsheim. Le groupe Gerhard Schubert a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires consolidé de 228 millions d'euros et clôturé l'exercice avec un bon résultat par rapport à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires a progressé de 14 pour cent. Pour les prochaines années également, les signes restent à la croissance. Les bons chiffres d'affaires déjà atteints sur le marché en expansion des USA doivent être doublés en l'espace de cinq ans par une restructuration de la distribution. En outre, la tendance aux concepts de lignes complètes et la vente du transmodule à de nouvelles branches vont continuer à renforcer nos affaires.

Le groupe Schubert a réalisé un chiffre d'affaires de 46 millions d'euros en 2014 aux USA et au Canada. En Grande-Bretagne, Schubert a atteint un chiffre d'affaires de 18 millions d'euros, en hausse de 46 pour cent par rapport à l'exercice précédent. Schubert System Elektronik a généré un chiffre d'affaires de 31 millions d'euros (+12,4 pour cent), Schubert & Edelmann de 7,7 millions d'euros et IPS, le constructeur de lignes complètes du groupe Schubert, a atteint 54,2 millions d'euros. Le groupe employait à la fin de l'année 1 050 personnes (contre 980 en 2013), dont environ 700 chez Gerhard Schubert GmbH et 55 chez IPS à Crailsheim.

Avec le début de la construction d'une nouvelle usine de montage à Crailsheim, Schubert mise sur l’accroissement de la production en série, et donc sur une nouvelle augmentation de la productivité par collaborateur. Le nouveau bâtiment qui doit être inauguré à l'automne 2015 assure à Schubert la réalisation de son plan quinquennal. "Au cours des cinq prochaines années, nous estimons possible d'atteindre une croissance annuelle de huit à dix pour cent", explique Peter Gabriel, Directeur commercial de Gerhard Schubert GmbH. Afin d'assurer à long terme les capacités de production nécessaires à cet effet et d'améliorer la logistique au sein de l'entreprise, il serait judicieux d'investir dans une usine supplémentaire dès 2020. "La délocalisation d'une partie de la production aux USA serait également envisageable", selon M. Gabriel.

Marchés porteurs dans le monde entier

Les USA continuent d'offrir un fort potentiel de croissance pour le secteur de l’emballage secondaire. Le chiffre d'affaires total généré aux USA en 2014 représentait déjà environ 20 pour cent du chiffre d'affaires total du groupe Schubert. L'industrie alimentaire, qui peut gagner en flexibilité avec l'automatisation de ses processus d'emballage secondaire, est notamment au cœur de nos priorités. L'objectif du groupe Schubert est de doubler le chiffre d'affaires de Schubert Amérique du Nord d'ici à l'année 2020.

D'autres pays prioritaires sont les pays du Benelux, la France, la Turquie et la Pologne ; en outre, les régions économiques en plein essor dans certaines régions de Chine intéressent également la distribution. En France, où le chiffre d'affaires est resté stable malgré la crise, la distribution doit être encore renforcée en 2015. Dans les États du Benelux, une nouvelle équipe de vente a également été mise en place. En Turquie, un commercial turc travaille déjà depuis 2013 au renforcement de l'exploitation du secteur alimentaire et de la confiserie. En Pologne, Schubert souhaite tirer parti du climat de l'investissement favorable après l'installation de groupes alimentaires internationaux dans le pays. Chez IPS, un commercial chinois a été embauché récemment pour pouvoir mettre à profit de façon optimale la forte stimulation du climat de l'investissement due à l'installation de consortiums internationaux dans certaines régions de Chine.

Nouveaux secteurs d'activité

Schubert investit en permanence huit à dix pour cent de son chiffre d'affaires dans la recherche et le développement et se situe toujours à la pointe du développement technologique dans le secteur de l'emballage avec ses innovations telles que la machine TLM sans armoires électriques, le scanner 3D pour machines d'emballage et le robot de transport transmodule. Le transmodule s'est entre-temps établi dans de nombreux secteurs et rien qu'en 2014, presque 900 transmodules ont été livrés dans les lignes Schubert. Depuis le lancement en 2009, 3 500 transmodules ont déjà été mis en œuvre. La commercialisation du transmodule à des clients tiers indépendamment de la vente d'une machine d'emballage constitue une nouveauté, appelée à se développer à moyen terme pour devenir une branche d'activité autonome chez Schubert. Un nouveau commercial a été récemment embauché à cet effet par Schubert System Elektronik.

Le développement du secteur Technique de remplissage pour cosmétiques et produits pulvérulents représente un objectif supplémentaire dans l'exploitation du domaine de l'emballage primaire. Cette extension du portefeuille ouvrant l'accès à de nouvelles branches s’inscrit dans la tendance du marché à une concentration croissante des prestations et doit ainsi contribuer à long terme à stabiliser le chiffre d'affaires de Schubert. Au-delà de la technique d'emballage primaire, la palettisation gagne également en importance. S’adaptant à cette tendance, Schubert va accentuer à l'avenir pour ses clients le développement de concepts de lignes complètes qui couvriront toutes les étapes, depuis le conditionnement du produit jusqu'à sa palettisation et sa remise à la logistique marchandises.

"Avec nos nouveaux secteurs d'activité, la nouvelle usine et les marchés en expansion dans le monde entier, nous sommes en bonne position pour les prochaines années", déclare M. Gabriel. "La collaboration directe au sein de l'entreprise familiale Schubert nous assure en outre la flexibilité requise pour nous permettre de réagir rapidement à des évolutions imprévues. Nous sommes par conséquent optimistes sur notre capacité à augmenter de nouveau le chiffre d’affaires du groupe de manière exponentielle en 2015".

Retour