Des confiseries emballées en douceur

17 nov.

2015

Gerhard Schubert GmbH au salon ProSweets 2016 Stand F020/ G029 (hall 10.1)

Crailsheim. Du 31 janvier au 3 février 2016, Gerhard Schubert GmbH présente ses solutions d'emballage pour l'industrie de la confiserie au salon ProSweets de Cologne. À l'aide d'une machine d'emballage TLM sans armoire électrique comprenant trois machines partielles, l'entreprise démontre son aptitude à emballer en douceur et avec une grande efficience des produits en pâte feuilletée.

Les snacks sucrés à emporter ou à offrir sont très demandés dans le monde entier. De la barre chocolatée aux petits gâteaux en passant par les barres de céréales, les confiseries sont, la plupart du temps, emballées dans des formats pratiques. L'un des types de conditionnement souvent choisi est le flowpack, car il permet de conditionner rapidement même les grandes quantités. Mais le processus d'emballage ne s'arrête pas là. En vue du transport et d'une présentation attrayante sur le point de vente, les produits individuels doivent encore être regroupés dans des emballages tels que des cartons présentoirs. Afin de résoudre avec efficience cette tâche ambitieuse, les fabricants sont obligés de recourir à des solutions d'automatisation adéquates. En règle générale, les spécificités locales sont aussi multiples que les confiseries produites.

Souplesse d'adaptation sans armoire électrique

Avec ses lignes d'emballage TLM, Gerhard Schubert GmbH offre un système de conception modulaire, adaptable en souplesse aux différentes exigences de la clientèle. Chaque machine partielle assure une fonction spécifique – depuis la mise en forme des cartons jusqu'à l'encaissage et la fermeture des emballages, en passant par le regroupement des produits.

Au salon ProSweets, Schubert présente une ligne TLM constituée de trois machines partielles, qui emballe des flowpacks contenant un gâteau en pâte feuilletée avec glaçage au sucre. La machine déjà vendue à un pâtissier industriel italien traitera à l'avenir des flowpacks de 135 g, 200 g, 400 g et 500 g, à une cadence pouvant atteindre 110 emballages à la minute.

La machine exposée est le dernier modèle de machine d'emballage sans armoire électrique développée par Schubert. L'efficience, la disponibilité et l'utilisation de pièces identiques atteignent de nouveaux records. Le signe visible de la suppression de la partie électrique traditionnelle sur la machine d'emballage sans armoires électriques est la partie supérieure plus étroite du bâti de machine TLM. Le nombre de pièces électroniques a été fortement réduit, seuls quelques composants sont restés. Parallèlement, l'utilisation et l'entretien de la machine ont encore été simplifiés.

La machine TLM emballe les sachets flowpack au choix dans des cartons présentoirs ou des boîtes américaines pré-encollées. Les flowpacks peuvent être regroupés dans les cartons présentoirs selon différents schémas - que ce soit sur une ou plusieurs rangées, debout ou couchés, sur le côté long ou sur le côté court. Quand les produits sont emballés debout, le convoyeur de produits est pivoté pour permettre à un robot d'encaissage F2 de prendre les lots et de les placer dans les cartons avec la bonne orientation. Ensuite, un robot de fermeture TLM-F2 ferme le carton.

Au stand Schubert F020/ G029 (hall 10.1), la ligne TLM traite des sachets flowpack de 200 g, placés sur deux rangées dans les cartons présentoirs, debout sur le côté le plus épais. L'étiquette imprimée est toujours orientée vers l'avant sur tous les emballages.

Scanner 3D pour niveau maximum du contrôle qualité

La technologie TLM est appropriée pour chaque produit. Elle permet de manipuler en douceur même les produits fragiles, tels que des gâteaux en pâte feuilletée. Schubert offre une série de technologies innovantes pour un processus de production efficient et performant. Pour l'emballage des friandises, snacks et produits de boulangerie, les producteurs de confiseries disposent par exemple avec le scanner 3D de Schubert d'un système de reconnaissance d'images robuste et plus sûr, dont les performances surpassent largement celles des systèmes de vision classiques.

En cas de mise en œuvre du scanner 3D, les clients bénéficient d'un contrôle qualité de niveau élevé. À partir des données du scanner 3D, le système de vision d'une ligne d'emballage TLM détermine la forme tridimensionnelle du produit à emballer, de même que son volume et - en cas de densité de produit homogène - son poids. Une ligne TLM avec scanner constate les défauts en 3D. Elle identifie par exemple dans le flux de la production exactement le biscuit sandwich marron avec crème marron sur lequel il manque le couvercle et l'éjecte.

Retour